mardi 18 février 2014

L'appel


Appel à Madame la Ministre de l’Éducation nationale  

Rendez possible le choix d'une autre approche éducative à l’école pour tous et sur tout le territoire !


Nous, professeurs de l’Éducation nationale, professeurs d'écoles expérimentales ou associatives, parents d'élèves, anciens élèves, éducateurs, citoyens intéressés par les questions d'éducation, constatons qu’une part croissante de la population aspire à un autre modèle pour l’éducation de ses enfants, alors qu'une autre part préfère conserver un modèle plus classique.
Nous demandons donc à l’Éducation nationale :
de prendre les dispositions nécessaires pour que chaque famille et chaque enseignant puissent, dans l'école publique et dans celles en partenariat avec l’Éducation nationale, enfin faire le choix entre un enseignement classique et un enseignement inspiré des réflexions des grands pédagogues tels que C.Freinet, M.Montessori, O.Decroly, R.Steiner-Waldorf, J.Dewey, J.Holt, P.Kergomard, J.Korczak ...
En effet,
  • de nombreuses expériences ont depuis longtemps validé ces « nouvelles » approches qui ne sont donc plus expérimentales et qui doivent aujourd'hui être officiellement intégrées dans notre système éducatif,
  • de nombreux parents sont demandeurs et de nombreux enfants - dont les difficultés ne relèvent que du système classique auquel ils doivent à tout prix s’adapter - ont besoin de ces approches plus souples et plus respectueuses de leur curiosité, de leurs rythmes et de leurs personnalités,
  • de nombreux professionnels ont les compétences, l’expérience et l'envie d'offrir des pratiques différentes aux enfants, aux adolescents et aux familles.
Or,
  • actuellement, seuls des parents socio-culturellement privilégiés peuvent faire ce choix dans des écoles alternatives privées quand elles existent,
  • et des enseignants s’engagent dans ces pratiques non classiques sans être reconnus ni soutenus par l’administration.
Nous demandons donc que :
  • ce choix soit rendu possible et gratuit pour toutes les familles et sur tout le territoire,
  • des établissements (ou des parties d’établissements) soient officiellement dédiés à cette approche différente et que leurs enseignants puissent y mettre en œuvre ces pratiques sereinement et dans un ensemble cohérent,
  • ces approches différentes - légitimées par les travaux et les expériences passées et actuelles des praticiens, par les chercheurs et les neurosciences - fassent effectivement partie de la formation des enseignants,
  • tous les parents soient informés de l’existence des deux grandes approches possibles de l’éducation et des apprentissages.
Ainsi, la relation et le partenariat école/famille, alors fondés sur le choix clair de chacun, en seront forcément améliorés et pacifiés, et les enfants en seront les premiers bénéficiaires.
Dans notre système éducatif français qui tergiverse aujourd'hui entre ces deux conceptions de l'éducation, notre appel à la diversité assumée de l'offre éducative n’est donc que la voix de la raison.


Pour signer, cliquez ici.



Au 12 novembre 2014, plus de 16 milliers de personnes nous ont rejoints !



Ci-dessous quelques extraits de commentaires de signataires :
(et d'autres ici sur le blog de Bernard Collot)


André Giordan

L'école doit bouger... voir mes textes...



Claire Leconte  
Parce que je milite pour cela depuis longtemps et l'avais demandé dans les propositions faites lors de la concertation pour la refondation de l'école.


Sylvain Connac

En tant qu'enseignant et chercheur associé en sciences de l'éducation, je vais dans le sens des arguments avancés, principalement ceux relatifs à l'intérêt majeur pour le système éducatif français. Je me permets d'ajouter que ces écoles auront besoin d'un accompagnement par de la recherche pour situer la nature des effets induits et fournir des informations permettant d'éviter d'éventuelles dérives inhérentes aux apprentissages des élèves.



Clairanne Leroudier

Pour permettre que ces idées soient entendues par les plus hautes sphères de l'Etat Français.



Pierre Ch.

Complètement en accord avec le contenu et j'ai un enfant qui aurait besoin de ces alternatives.



Kevin Martin
Pour que les pédagogies alternatives soient officiellement reconnues et encouragées.

Laurence Holvoet
Mère de famille, j'ai désespéré de ne pas avoir le choix !

Marion Mercier
Bibliothécaire et engagée dans l'éducation populaire, je signe pour que TOUTES les pédagogies alternatives soient reconnus et encouragées afin de trouver un système éducatif pour TOUS plus approprié !

Pédopsychiatre. Ex directeur de CMPP.
Très proche de Freinet pour les plus de 10 ans, j'ai impulsé pour les 3-10 ans une école Montessori (St pierre d'Irube et Hossegor) : les Jardins Montessori. Et bientôt une crèche Montessori à Biarritz. J'insiste pour que ce soit l'Education nationale qui "ouvre ses portes" et non les parents les plus riches qui s'offrent une éducation alternative de luxe.

Sophie P.
Parce que je suis enseignante, et que j'ai bien du mal à pratiquer autrement en toute quiétude !

Eliane Flament
Je suis psychologue clinicienne et je rencontre dans le cadre de ma consultation en C.M.P.I de nombreux enfants en "échec scolaire" et pour lesquels il me paraît évident au vu de leur souffrance et de ce que je perçois de leur intelligence que d'autres approches pédagogiques les sortiraient du marasme dans lequel ils sont.

Violaine F.
J'ai un enfant dans une école alternative alors que j'estime n'en avoir pas les moyens financiers, je souhaiterais que cela soit accessible à toutes les familles.

Bernard Collot
Une telle option ne mettrait même pas les écoles en concurrence. Parce que le choix d'une approche différente correspond alors à des attentes éducatives, pas à des performances de résultat. Si une comparaison peut avoir lieu, ce ne peut être qu'au bout de quelques années et c'est alors qu'on pourra en tirer des conséquences.
Mais parents et enseignants auront pu assumer une responsabilité partagée.
L'Education nationale s'embourbe depuis longtemps dans des polémiques sans fin et stériles,
et le système éducatif n'arrive pas à prendre et à s'engager dans une direction... et ne satisfait personne. Même dans les compromis comme la réforme des rythmes. L'appel me semble simplement RAISONNABLE et pacificateur en même temps que démocratique... en attendant mieux. C'est donner du temps pour que le temps et l'expérience mettent tout le monde d'accord et qu'une refondation puisse s'enclencher avec une direction à suivre.

Maud G.
Mère d'une enfant précoce et dyspraxique, je me vois contrainte d'inscrire ma fille dans une école privée ou "j'espère" que ma fille sera mieux suivie et considérée. Ceci va à l'inverse de mes convictions - je suis très attachée à l'école publique, et je suis très déçue qu'elle ne soit pas en mesure de prodiguer un enseignement adapté aux enfants précoces qui représentent tout de même 2% de la population ! Par ailleurs, l'enseignement privé à un coût qui va être difficile à assumer. Que dire de ceux qui sont dans l'impossibilité d'y pourvoir ? Et que penser du coût prohibitif des écoles Montessori ? Doit-on comprendre que seuls les enfants des familles aisées ont le droit à la différence. Au vu du taux d'échec scolaire pour les enfants précoces (70%), c'est une véritable condamnation.

Catherine B.
Parce que ce choix n'existe quasiment pas , ni pour les parents, ni pour les enseignants, alors même qu'il serait une porte ouverte aux échanges, réflexions et évolutions bénéfiques pour tous et avant tout pour nos enfants et le futur de tous.

Joël G.
Pour une ouverture de l'école publique vers de nouvelles pratiques pédagogiques.

Nathalie P.
Pour être libre de choisir ce que chacun estime être le mieux pour son enfant dans le pays des droits de l'Homme.

Nathalie M.
Parce que j'ai vu mes enfants vivre et souffrir à l'école alors que j'aurais voulu qu'ils suivent un autre enseignement.

Mélanie H.
Enseignante retraitée très attachée à ce que vous revendiquez

Oscar B.
Parce que je suis lycéen.

Gaele LC
Parce que je crois en une éducation alternative plus respectueuse des personnes dans leur singularité et parce que je souhaite préserver l'école publique. Gaèle mère de deux enfants en école Freinet/Montessori

Hasita M.
Parce que comme pour tous les secteurs de notre société démocratie, économie , énergie nous sommes appelés à muter pour une humanité nouvelle!!!!

Zohra F.
J'aurais aimé donner à mes enfants qui ont été scolarisés, une pédagogie plus adaptée à leur être, plutôt que de passer un système qui n'en tient pas compte. J'ai actuellement un enfant de 14ans 1/2 en souffrance dans le système scolaire traditionnel. Et surtout il s'agit de l'avenir de nos enfants donc de l'humanité de demain...

Nicolas B.
Je n'ai pas d'enfants mais l'idée me séduit...

Jordan G.
Etudiant souhaitant devenir professeur des écoles, j'ai un très grand intérêt pour ces pédagogies différentes qui m'ont l'air porteuses d'espoir, d'intelligence, de plaisir, de réconciliation aussi.

Yves R.
Pour qu'un souffle d'air irrigue l'école publique et donner à chaque enfant le maximum de chances de se construire et devenir des citoyens à part entière !

Stéphanie T.
Mes enfants ont ce privilège et je pense que tous les enfants en ont le droit.

Christelle B.
Pour que notre pays montre qu'une vraie démocratie offre le choix

Corinne B.
Enseignante qui voudrait bien être formée à ces pratiques...

Pascale G.
Je signe car je pense qu'il n'y a pas d'enfant incapable, et que l'échec scolaire vient simplement de la mauvaise adaptation de l'éducation à l'enfant. Tous les enfants sont différents, c'est l'éducation qui dois s'adapter à eux.

Akos B.
Je suis convaincu que la société française toute entière sortirait gagnant d'un tel choix.

Marie B.
J'ai ma fille dans une école qui pratique la pédagogie institutionnelle.

Anne L.
Je suis enseignante freinet et mon statut d'enseignante "Freinet" n'est pas reconnu par l'administration qui cherche à me déstabiliser, notamment lors de ma dernière inspection.

Lucie R.
Pour que les écoles alternatives se multiplient, deviennent moins chères et accessibles à tous, ou pour que les pédagogies nouvelles soient en usage dans les écoles publiques.

Marie-Blandine P.
à 200% pour une véritable avancée pédagogique au lieu des replâtrages absurdes et coûteux qu'on inflige à nos enfants tous les ans!!!

Anne-marie C.
Pour que mon petit fils soit heureux d'aller à l'ecole

Nicole Boutiere FRANCE il y a 26 minutes    Aimé 0
Ca me parait une atteinte grave à la liberté que de ne pas l'accepter!

Mathieu Naud
Tous capables, tous différents. Créer tous les possibles, est-ce impossible ?

Marc H
Par ce que j'ai été confronté au système actuel qui déniait à mon fils le droit d'être différent , atypique par rapport au moule de l'Education Nationale.

Sophie P.
Parce que je suis enseignante, et que j'ai bien du mal à pratiquer autrement en toute quiétude !

Magali R.
Le système scolaire que nous avons est trop vieux. Il nous a déjà montré ses limites par le passé et il serait temps d'avoir une approche scolaire plus actuelle et plus adaptée aux profils qui ont besoin d'une manière de penser et d'apprendre différente.

Césaire M.
Pour développer la créativité des générations futures afin de faire face au nouveau monde qui se dessine, et que chacun y trouve enfin sa place !

Gwénaël P.
Pour que puissent exister des propositions éducatives et pédagogiques plurielles et inventives, comme le sont les élèves

Sandrine S.
Enseignante spécialisé j'utilise souvent des pédagogies citées et elles ont fait leur preuve, j'aimerai que tous les enfants puissent en bénéficier.

Eliane flament
Je suis psychologue clinicienne et je rencontre dans le cadre de ma consultation en C.M.P.I de nombreux enfants en "échec scolaire" et pour lesquels il me paraît évident au vu de leur souffrance et de ce que je perçois de leur intelligence que d'autres approches pédagogiques les sortiraient du marasme dans lequel ils sont.

Amandine M.
Education populaire, nationale !

Frédérique M.
Ras le bol d'envoyer mes filles dans une école inadaptée, qui les casse, les formate au lieu de les enrichir et les "élever" !

Alain C.
Je signe parce que nous avons un urgent besoin d'êtres humains et non de catégories sociales!
Et que depuis environ un siècle des gens se battent pour faire de notre école publique autre chose qu'une vieille machine à fabriquer une (soit-disant) élite dont nous n'avons plus RIEN à faire, et que malgré toutes les preuves de cette nécessité, la dogmatique Education Nationale s'entête encore à ne rien vouloir voir ni entendre!

Vincent F.
Libérez nos enfants, Célestin Freinet pour tous, ici et maintenant !

Françoise J.
Devant le malaise des éducateurs et des enfants, il est temps d'avoir le courage d'une vraie alternative.
  
Hélène L.
Parce que je me trouve obligée de pratiquer l'Instruction en Famille alors que c'est simplement une école différente et publique qui aurait tout réglé.

Aurélia
Ouiiiiiiii pour une école alternative ! A l'écoute de l'enfant dans son individualité et avec ses particularités ! Qui ne fuit pas les parents et donne la parole à tous ! Adaptée aux différences, et à qui les difficultés variées, liées aussi bien aux retards qu'à la sourdouance, ne font pas peur voire pire ! Ouverte à tous et aux frais de scolarité non discriminatoires !... Bref, une école souffle d'air et de liberté !

 
 

37 commentaires:

  1. Bernard Collot12 mars 2014 à 07:49

    Si l'appel se concrétisait, il ne mettrait pas les écoles publiques en concurrence comme on pourrait le craindre parce que le choix d'une approche différente correspond alors à des attentes éducatives, pas à des performances de résultat. Si une comparaison peut avoir lieu, ce ne peut être qu'au bout de quelques années et c'est alors qu'on pourra en tirer des conséquences. Mais parents et enseignants auront pu assumer une responsabilité partagée.
    L'Education nationale s'embourbe depuis longtemps dans des polémiques sans fin et stériles, et le système éducatif n'arrive pas à prendre et à s'engager dans une direction... et ne satisfait personne. Même dans les compromis comme la réforme des rythmes. On reste toujours dans des batailles d'opinion. Il n'y a même pas lieu d'accuser qui que ce soit.
    L'appel me semble simplement RAISONNABLE et pacificateur en même temps que démocratique... en attendant mieux. C'est donner du temps pour que le temps et l'expérience mette tout le monde d'accord et qu'une refondation puisse s'enclencher avec une direction à suivre.

    RépondreSupprimer
  2. Delphine Laval-Cziffra21 mars 2014 à 01:27

    Émilie, je ne sais pas qui tu es, mais je te dis un grand MERCI pour cette initiative et ce texte ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas seule dans l'histoire ;)
      Mon blog est ici http://jemislidee.blogspot.fr/

      Supprimer
    2. coucou !
      Je n'avais pas vu que c'était toi, Emilie ...
      Et bien, voilà on se recroise ici : j'ai partagé sur Facebook ! https://www.facebook.com/RECREES
      Je vais aller sur ton blog pour savoir comment cela se passe pour toi ...
      A bientôt !

      Supprimer
  3. Je signe ! Pourtant, je suis plutôt pour le traditionnel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne me semble pas contradictoire, on peut être pour le traditionnel et vouloir la liberté de choix.

      Supprimer
  4. Bernard Collot21 mars 2014 à 03:30

    Une telle option ne mettrait même pas les écoles en concurrence.

    Parce que le choix d'une approche différente correspond alors

    à des attentes éducatives, pas à des performances de résultat.

    Si une comparaison peut avoir lieu,

    ce ne peut être qu'au bout de quelques années

    et c'est alors qu'on pourra en tirer des conséquences.

    RépondreSupprimer
  5. Bernard Collot21 mars 2014 à 03:33

    Mais parents et enseignants auront pu assumer une responsabilité partagée.

    L'Education nationale s'embourbe depuis longtemps

    dans des polémiques sans fin et stériles,

    et le système éducatif n'arrive pas à prendre et à s'engager dans une direction...

    et ne satisfait personne.

    Même dans les compromis comme la réforme des rythmes.

    On reste toujours dans des batailles d'opinion.

    L'appel me semble simplement RAISONNABLE et pacificateur

    en même temps que démocratique... en attendant mieux.

    C'est donner du temps pour que le temps et l'expérience

    mettent tout le monde d'accord et qu'une refondation

    puisse s'enclencher avec une direction à suivre.

    RépondreSupprimer
  6. Dans toutes les écoles Montessori

    il a des listes d'attente.

    A Gand en Belgique, les écoles communales

    offrent le choix entre écoles traditionnelles et écoles Freinet.

    Et là aussi, listes d'attente !

    Alors, et pour nous le peuple ?

    RépondreSupprimer
  7. Le pire c'est que certains de nos ministres préfèrent inscrire leurs enfants chez Montessorri ou autres. Montessorri à Paris c'est 500 a 600 € par mois, donc réservé à l élite. Alors que beaucoup de Parent prône cette approche. Regardons ce qui ce passe en Suède au Canada etc.

    RépondreSupprimer
  8. La liberté pédagogique ?

    - oui si elle s'accompagne de la liberté de choix pour les parents

    - oui si elle peut s'exercer dans des établissements cohérents

    RépondreSupprimer
  9. Même les enseignants traditionnels devraient signer :

    Les uns et les autres gagneraient une diminution de la pression

    une confiance accrue des parents ayant choisi

    une sérénité dans les écoles

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour,

    Je suis prof des écoles. J'applique au quotidien beaucoup de principes dit "alternatifs".

    Je ne comprends pas très bien ce qui pourrait empêcher les enseignants d'appliquer dans le publique des pédagogies alternatives / différentes / modernes ...

    Les programmes le permettent, et d'ailleurs de nombreuses écoles fonctionnent de la sorte ( Mons en baroeul, Hérouville saint clair, ... )

    Il me semble que le soucis n'est pas d'ordre institutionnel, mais bien de volonté de la part des enseignants... Et là, convaincre les collègues, ca va prendre du temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais un Freinet ne fonctionne-t-il pas mieux en classe multi-nivaux par exemple ?

      Supprimer
  11. Nous faisons suivre à nos abonnés école à la maison (http://l-ecole-a-la-maison.com).

    RépondreSupprimer
  12. Pédopsychiatre. Ex directeur de CMPP.

    Très proche de Freinet pour les plus de 10 ans, j'ai impulsé pour les 3-10 ans une

    école Montessori (St pierre d'Irube et Hossegor) : les Jardins Montessori. Et

    bientôt une crèche Montessori à Biarritz.

    J'insiste pour que ce soit l'Education nationale qui "ouvre ses portes" et non les

    parents les plus riches qui s'offrent une éducation alternative de luxe.

    RépondreSupprimer
  13. Une pétition plutôt flou, un blog anonyme, qui se cache derrière est la première question qui me viens.
    Et ceci bien avant de m’intéresser au sujet qu'il pourrait être intéressant effectivement d’étudier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bernard Collot31 mars 2014 à 05:20

      L'appel n'est pas du tout anonyme comme le commentaire.

      Les premiers signataires ne se cachent pas (voir la page)

      Supprimer
    2. Bernard Collot31 mars 2014 à 07:31

      Pour préciser ma réponse cet appel émane

      de simples citoyennes et citoyens et non d'une organisation quelconque

      qui se dissimulerait derrière eux

      Le fait que des personnes s'affirment en tant que citoyens

      et agissent en tant que tels peut surprendre... et déranger

      les organisations ayant pignon sur rue et défendant leurs prés carrés.

      C'est ainsi qu'il faut le prendre.

      L'introduction de l'appel indique clairement qui nous sommes.

      Supprimer
    3. Bernard Collot31 mars 2014 à 07:33

      Nos noms figurent dans les premiers signataires.

      Supprimer
    4. ... et j'ajouterais que lorsque de simples citoyens "anonymes" (dans

      le sens où nous ne sommes pas des célébrités) réussissent en

      quelques jours à rassembler déjà de 3500 personnes

      avec un texte, c'est que celui-ci est assez clair pour

      parler à un grand nombre de ses lecteurs !

      Avoir enfin officiellement, au sein de l'école publique, le choix

      entre les deux grands types d'orientation

      pédagogique possibles tient à cœur à beaucoup plus

      de gens que ce que l'on croit ! Notre appel ne relaie

      que ça, cette volonté d'assumer nos responsabilités

      éducatives en tant que parents et/ou en tant

      qu'enseignants !

      Supprimer
  14. Je viens de voir que mon commentaire n'était pas lisible lol ...

    Bravo pour cette pétition, en tant que futur enseignant je souhaiterais sincèrement

    que les pédagogies alternatives puissent être mise en place dans les

    établissements publics pour que chaque enfant puissent avoir la même chance de

    grandir dans un environnement qui lui convienne... C'est signé et partagé ! Si jamais

    vous avez besoin de soutien, l'union fait la force et j'apporterai mon soutien, si

    jamais vous faite une association, un regroupement ou autre je suis partante !

    Manon

    RépondreSupprimer
  15. Je veux une école protégée des pubs et des influences des grands groupes industriels!Les industriels du sucre, le CEDUS, viennent de signer un grand partenariat avec l'éducation nationale...beurk...

    RépondreSupprimer
  16. André Giordan : L'école doit bouger... voir mes textes...

    http://www.andregiordan.com/articles/ecole/ecolen.html

    RépondreSupprimer
  17. Sylvain Connac FRANCE
    En tant qu'enseignant et chercheur associé en sciences de l'éducation,

    je vais dans le sens des arguments avancés, principalement ceux relatifs

    à l'intérêt majeur pour le systeme éducatif français.

    Je me permets d'ajouter que ces écoles auront besoin d'un accompagnement

    par de la recherche pour situer la nature des effets induits et fournir des

    informations permettant d'éviter d'éventuelles dérives inhérentes aux

    apprentissages des élèves.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Bonjour M. Connac, je suis étudiante en science de l'éducation en EAD j'ai

      posté un commentaire plus haut et je crois que je vous ai comme

      enseignant

      dans mes cours il me semble ! Il est bien que chercheur, enseignant et

      futurs

      enseignants puisse être sur une même longueur d'onde pour mettre en

      place des changements dans le système éducatif en France, et notamment

      par des pedagogies alternatives au sein des écoles publiques, la diversité

      permet la richesse de l'éducation...

      Supprimer
  18. Enseignant depuis 10 ans, je découvre cette année la pédagogie freinet et ses
    valeurs.
    Et une école pour les enfants, oui ça me convient !

    RépondreSupprimer
  19. Jacques Jourdanet FRANCE

    Merci beaucoup pour cet appel au bon sens et à l'efficacité

    pour que la démocratie réelle s'installe enfin et durablement

    au sein du service public

    d'éducation nationale.

    La formation des enseignant-es sera la clé de voûte de cette

    vraie réforme et les mouvements pédagogiques en seront la cheville ouvrière

    autant que les formateurs/trices institutionnel-es.

    RépondreSupprimer
  20. Je rejoins tout le monde ici dans cet appel.
    Parce que je suis désolée, et depuis bien longtemps (mon fils ainé a 31 ans), de voir à quelle école mes enfants ont été confrontés. Le plus jeune (14 ans) s'y ennuie depuis toujours alors que c'est un enfant intelligent et plutôt doué : il savait lire dès l'âge de 4 ans, avant même d'entrer en CP donc.
    Aujourd'hui, ses notes sont très moyennes : il a baissé les bras et nous n'avons pas su le soutenir. Son choix d'orientation pose problème parce que le nombre de place pour cette filière est trop bas (45 demandes en premier vœu l'année dernière pour 15 places). Au collège, on nous met en garde mais en même temps, on nous dit qu'il n'y aura pas de solution : ils ne veulent pas de redoublants (ce qui ne serait sans doute pas la meilleure option de toute façon). Que lui reste-t-il comme choix possible ? Une filière peu demandée (peu importe laquelle !) et tant pis pour son projet personnel.
    Mais de quoi nous parle-t-on quand on nous dit enseignement différencié, prise en charge individuelle des élèves, individualisation des parcours... ?
    Pour lui, c'est trop tard et nous devrons nous débrouiller avec ce qui nous est proposé aujourd'hui. Mais j'ai aussi des petits-enfants et pour eux, j'aimerais bien que l'école évolue !
    Merci d'avoir lancé cet appel !

    RépondreSupprimer
  21. D'autre modèle d'école existe dans d'autre pays. Un bel exemple à voir absolument dans le fim "Demain" en salle le 2 décembre. Pour nos enfants les futurs adultes de demain...

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour, vous dites compagnie mobiles SFR. Il ya longtemps je contacter le depratamento du SFR contact, mais je crains changement transporteurs sans savoir comment est la même

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour,
    Vous avez besoin d'un prêt, mais vous êtes rejetés par la banque ou des institutions financières qui vous pose des conditions incompatibles à votre revenue mensuelle, des taux d'intérêt exorbitante. Vous désirez avoir un prêt pour subvenir a vos besoins. Pas de problème. Quel que soit votre situation financière, je vous offre les prêts hypothécaires, prêts commerciaux, les prêts internationaux, les prêts personnels, prêts exclusive et Prêts éducatifs . j'offre des prêts à la disposition des sociétés de personnes,et de nombreux. vous êtes vraiment dans le besoins alors contactez-moi: leferfrancisjean@gmail.com
    Merci.

    RépondreSupprimer
  24. Êtes-vous avoir une relation d'amour infidèle, rencontrer son mec, trouver son âme sœur, site de rencontres, histoire d'amour authentique et trouver son âme sœur. Je vais vous dire Où trouver l'amour de sa vie, Relation saine, Méthode pour trouver le bonheur dans l'amour et Meilleure approche pour trouver l'amour. Vous pouvez vérifier pour le saisir chaque opportunité dans l'amour, trouver des relations libres, infidèles amour relation et avoir diverses rencontres infidèles.

    RépondreSupprimer
  25. Ce que beaucoup de citoyens espèrent de l'école depuis longtemps.
    Il s'agit d'une évolution naturelle parce que nous sommes plus que prêts.
    On espère :)

    RépondreSupprimer
  26. Ce que beaucoup de citoyens espèrent de l'école depuis longtemps.
    Il s'agit d'une évolution naturelle parce que nous sommes plus que prêts.
    On espère :)

    RépondreSupprimer
  27. Ceci est exactement ce que je cherchais! J'aimeras ton blog, ont très bon article. Je viens de mettre un lien sur mon blog. Blogueur www.blogueur.blogspot.com

    RépondreSupprimer